Blogia
venquetecuento

Cien vidas

J’aimerai tant être au pluriel... Peut-être vous connaissez la chanson de Jean Jacques Goldman. Moi aussi, j’aimerais vivre cent vies et pas seulement celle ci dont j’ai déjà l’habitude. Et l’ennui, ma foi. Ou plutôt, vivre ma propre vie en changeant, toujours moi même mais jamais le même. Paradoxal? Pas du tout. Dans ma tête, tout ça fonctionne; c’est hors d’elle où le rêve devient impossible. 

On pourrait croire que ça suffirait de verser mex vraies-fausses vies sur le papier, devenir écrivain et faire des romans, inventer des êtres dont l’existance soit l’autre coté de mon miroir. Ou bien des scénarios, mener sur l’écran ces petits gens qui habitent mon cerveau. Mais, en ce cas, vous n’avez rien compris.

Je ne pense pas a l’univers virtuel, mais réel. Autrement, on a déjà les consoles à jeux et la literature. On peut jouer, on peut lire, et ça y est! n’est ce pas? Non. J’en ai assez de virtualité, j’en ai marre de choses intangibles. Je veux sérieusement vivre cent vies, vrai. Mais hélas! C’est le temps la véritable restriction. On n’a pas le temps à se dédoubler. Je n’ai pas peur de mourir, j’ai chagrin de n’avoir réussi à être.

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres.
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres